Morgane Noyes--Rocache

La face cachée du métier de professeur des écoles.

Être professeur des écoles, avant d’être un métier, c’est une vocation. Après avoir effectué de longues études, décroché le saint graal qu’est le Concours de Recrutement des Professeurs des Ecoles (CRPE), on se retrouve lâché dans la fosse aux lions et on devient enfin maître(sse) ! On pourrait croire que nos longues soirées de gratte papier s’arrête lorsque nous quittons les bancs de l’université pour se retrouver face à de jeunes élèves. Mais il n’en ai rien ! Les professeurs des écoles passent leur journée derrière un bureau. Soit derrière celui d’un élève afin de l’accompagner dans l’apprentissage, soit derrière son bureau afin de préparer ses journées de classe. C’est ce dernier aspect du métier que je souhaites mettre en avant ici et notamment à travers mes recherches.

 

_________________________________________________________________________________________

Présentation

Je m’appelle Morgane Noyes–Rocaché, je suis doctorante en première année de thèse en sciences du langage et je travaille au sein du laboratoire CLEE à l’université Toulouse Jean Jaurès II.

***

Je dis souvent, que mon parcours de formation est à mon image : polyvalent.

  • 2013 : Baccalauréats en Sciences et Technologie Industriel du Développement Durable spécialisée en Énergie et Environnement (STI2D).
  • 2016 : Licence en Langues, Littérature et Civilisation Étrangères et Régionale mention Anglais (LLCER).
  • 2018 : Master des Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation (MEEF).

***

Le fils conducteur de ces études : le projet. En effet pour validée mon Bac, un projet d’invention à vue le jour. J’ai dû effectuer des recherches, créer un logiciel et rédiger ensuite mon dossier. En licence, j’ai à plusieurs reprises écrit des essaies sur des sujets de mon choix où pour l’occasion je devais effectuer des recherches d’articles littéraires et scientifiques pour appuyer mes arguments. Enfin, en Master, l’initiation à la recherche a bouleversé mon projet professionnel. Si le Master MEEF m’ouvrait les portes du métier de professeur des écoles, il m’offrait aussi la possibilité d’un tout autre projet : celui d’écrire un mémoire. Celui-ci est le résultat de deux années de recherche sur la thématique du travail documentaire des professeurs des écoles stagiaires en langues vivantes étrangères.

Au vue de mon attrait pour la recherche, et mon désir de continuer ce projet de recherche, je me suis dirigée vers le doctorat en science du langage et sciences de l’éducation.

_________________________________________________________________________________________

Travaux en cours :

 

THÈSE:

(2018-2022)

Le travail documentaire des professeurs des écoles pour la préparation des séances de langues vivantes étrangères et de français  et son évolution au cours de la formation initiale.

Dirigé par Claudine Garcia-Debanc. 

 

Vous êtes professeurs des écoles du cycle 3 et vous souhaitez faire avancer la recherche !

Inscrivez-vous pour effectuer un entretien : >Ici<

Ou répondez au questionnaire :  >Ici<

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search